La communication entre médecin traitant et médecin-conseil

Pour le médecin-conseil et le médecin traitant, la priorité est donnée à un traitement médical adéquat. L’appréciation médicale pour la décision de prise en charge par l’assureur d’une prestation à fournir ou fournie sert le plus souvent des intérêts communs.

Recommandations de CCM et de la Société Suisse des médecins-conseils et médecins d’assurances (SSMC)

Prise de position de la Conférence des sociétés cantonales de médecine CCM-KKA sur le règlement de traitement au sens de l'art. 30c OAMal

Même après la mise en vigueur de l'art. 30 OAMal et avec la présente esquisse du règlement de traitement, la CCM doit constater que beaucoup de questions relatives à l'opportunité, la proportionnalité, la souveraineté d'interprétation et l'accès au relevé des données, au droit d'opinion et d'interprétation du corps médical, à la protection des données ainsi qu'à la garantie du secret médical et des droits des patients restent sans réponse ou n'ont pas été abordées.

Prise de position de la CCM du 21 décembre 2016 (PDF, 126 Ko)

La révision de la structure tarifaire ambulatoire 2016 constitue un enjeu de taille pour le corps médical suisse

D'ici juin 2016, la FMH et ses partenaires, H+ et CT, doivent parvenir à présenter conjointement une structure tarifaire révisée susceptible d'aboutir à un consensus, sinon c'est le Conseil fédéral qui fixera le tarif. La seule possibilité d'éviter le scénario du pire est que les membres de la FMH et des sociétés professionnelles approuvent la nouvelle structure tarifaire lors d'une consultation potentielle de la base.

Le comité de direction de la CCM défend une révision professionnelle et actuelle d'un tarif ambulatoire, reflétant de façon adéquate les charges des prestations médicales.

Lettre d'information CCM 1/16 (fichier PDF, 108 Ko)